1.2.13

Sihame ne veut pas rentrer aux Comores

Une nageuse de l'équipe olympique des Comores n'est pas revenue dans son pays depuis les JO de Londres l'an dernier.

Rapidement éliminée lors des séries de qualification, elle s'est enfuie du village olympique.
Elle s'appelle Sihame Ali Ayouba, 18 ans, et elle est aujourd'hui incarcérée en Angleterre pour une peine de 8 mois de prison.
Elle a été condamnée après avoir été arrêtée à Douvres avec un faux passeport français en voulant rejoindre des membres de sa famille à Paris.
C'est un fait divers courant mais ce qui est intéressant, c'est la raison qui l'a poussée à fuir pour ne pas retourner dans son pays.
Elle a expliqué qu'à son retour, elle serait mariée de force à un homme de 60 ans qui a déjà 2 épouses, et qui aurait versé, en cas d'union, aux parents très pauvres de Sihame une dot très importante pour épouser une telle célébrité. Elle a ajouté qu'elle risquait maintenant des sévices (battue) et même la mort si elle y retournait. La justice anglaise a cru à son histoire, y a été sensible mais la détention de faux-papiers a été sanctionnée. On lui a expliqué qu'elle aurait dû demander l'asile politique.
Il lui reste 4 mois à effectuer mais pourrait être libérée prochainement et une procédure d'expulsion vers les Comores va être initiée dans les prochains jours.
Dans la religion musulmane, la polygamie est courante dans l'archipel, et à Mayotte où elle est officiellement interdite depuis 10 ans, on sait que les mariages arrangés se font encore, officieusement. Comme il est question d'argent, mariage arrangé signifie aussi forcé. Et là, le malaise grandit.
Les Mahorais, en voulant rester Français, ont certainement aussi voulu, en tous cas pour certaines, ne plus vouloir subir cette contrainte de leur religion.
Mais pour Sihame, la situation va rapidement devenir angoissante...
Source: www.kentonline.co.uk

1 commentaire:

Elawan A. a dit…

maskini... c'est chaud cette situation...