19.2.13

Les nuisibles

Insupportable
Glauque
Révoltant
Nauséeux

"Ce matin, une cinquantaine de villageois de Mzouazia a interdit l'entrée des écoles maternelles et primaires de la commune, aux enfants supposément nés de parents anjouanais et ils ont expulsé par eux-mêmes ceux qui étaient déjà en classe."

Juste une dépêche de trois lignes, relayée par un reportage filmé au journal du soir, où l'on apprend en plus que ces "justiciers" sont allés aux domiciles d'autres personnes en situation irrégulière pour les persuader de quitter la commune au plus vite, disons demain!
Le ton du reportage était à peine surpris par ce "fait divers".

Une chronique de la haine ordinaire, en quelque sorte...

On y a même vu le soi-disant premier magistrat de la commune "purificatrice" soutenir sans rire ce qui tomberait en métropole sous le coup d'un dépôt de plainte immédiat pour xénophobie avec voies de fait.
Comme prétexte invoqué, ces mauvais même-pas-citoyens sont responsables de toute l'insécurité qui règne dans la commune. Et ils ont l'air d'y croire.
Pauvre Mayotte!

Pendant ce temps, dans le chef-lieu, le maire, peut-être soutenu par son conseil, a donc décidé de mettre quelque 9000 élèves dans la rue pendant 3 jours pleins en fermant d'autorité 22 écoles de Mamoudzou qui ne respectent pas les normes d'hygiène et de sécurité dont il est lui-même garant et responsable.(voir ici)
Comme prétexte invoqué, l'état ne lui donne pas assez d'argent.
Dans quelques semaines, on risque d'apprendre que l'argent était bien là mais qu'il a été engouffré dans des opérations douteuses, si ce n'est de l'enrichissement personnel. Les présomptions de ce genre sont courantes et parfois avérées ici.
Pauvre Mayotte!

Dans les 2 cas, ce sont les enfants les victimes. Mais les enfants, ici, est-ce vraiment important?

L'air était déjà étouffant ces derniers temps, il risque de devenir irrespirable.

1 commentaire:

Elawan A. a dit…

Bonjour! j'aime beaucoup ce blog, ça me rappelle la maison!
Bon je vais réagir à l'article: je trouve ça juste écoeurant que certains mahorais se permettent de faire une chasse à l'homme en accusant les clandestins de tous les maux... j'ai honte...