29.12.13

Les padzas de Dapani

Photo: Laurence de Susanne

Un très joli survol des célèbres padzas du sud de Mayotte, aux alentours du village de Dapani.
Les images sont tournées avec un drone, un de ceux de Jérôme Mathey, www.dronego.fr, muni d'une GoPro.

Le padza est un terme qui signifie « mauvaise terre » en shiMaore et désigne à Mayotte des zones déforestées, ravinées avec des sols rougeâtres, non propices aux cultures, et au relief accidenté. Ces sols sont le résultat d'une érosion intense sous climat chaud et humide de roches basaltiques. Cela forme des latérites. A l'origine de ces paysages : les activités humaines (surpâturage, déforestation) et/ou une érosion naturelle.

Il existe d'autres padzas, plus de 3000 hectares (!), moins grands et moins connus à travers l'île comme ceux qui se trouvent sur le sentier montant au Bépilipili et au Bénara, au-dessus de Bandrélé.
Ou encore ici, vers Chirongui:
Photo:Timothée Rey
Même si ce n'est pas la seule origine de ces phénomènes, il faut dire qu'à n'importe quel moment de la journée, toute l'année, on aperçoit des fumées qui s'élèvent un peu partout au-dessus de Mayotte. Les Mahorais brûlent beaucoup, pour nettoyer le terrain, parfois pour faire du charbon,

même si c'est interdit, et la végétation, peu à peu, part en fumée. Dès qu'il pleut, comme depuis une semaine, la terre est emportée vers le lagon, qui devient rouge.
Des signaux d'alarmes sont agités régulièrement, beaucoup d'initiatives ont été entreprises, mais sans effet notable. Il ne reste que très peu de forêt primaire, ce qui est inquiétant.
Restent ces beaux paysages nus, désolés, stériles, lunaires. Une des curiosités géologiques et touristiques de l'île.

1 commentaire:

Jérome Mathey a dit…

Merci pour cet article et pour la mise en valeur de ma vidéo aérienne dans votre article.